Prière du lundi matin

Evangile selon Saint Matthieu (chapitre 2, v .16-18))

Alors Hérode, voyant que les mages s’étaient moqués de lui, entra dans une violente fureur. Il envoya tuer tous les enfants jusqu’à l’âge de deux ans à Bethléem et dans toute la région, d’après la date qu’il s’était fait préciser par les mages.
Alors fut accomplie la parole prononcée par le prophète Jérémie :
Un cri s’élève dans Rama, pleurs et longue plainte : c’est Rachel qui pleure ses enfants et ne veut pas être consolée, car ils ne sont plus.

***

                                                             dessinenfant

Aujourd’hui, à la demande du Pape François qui en a fait l’intention de prière prioritaire pour ce mois de décembre, nous prions pour tous les enfants.

« Chaque enfant marginalisé, chaque enfant maltraité, chaque enfant abandonné, chaque enfant sans école, sans soins médicaux, est un cri qui monte vers Dieu. En chacun, c’est le Christ qui est venu dans notre Monde comme un enfant sans défense, c’est le Christ qui nous regarde. Prions pour que chaque pays prenne les mesures nécessaires pour faire de l’avenir des enfants une priorité, en particulier l’avenir des enfants aujourd’hui en souffrance. » – (François)

Nous prions pour les enfants rabaissés et harcelés au quotidien, dans leurs familles, ou par des camarades d’école conscients ou inconscients du mal qu’ils font.

Nous prions pour les enfants morts dans le ventre de leur mère avant même d’être nés.

Nous prions pour les enfants battus dans leurs foyers.

Et nous prions tout particulièrement pour les enfants victimes de violences sexuelles.

Nous prions pour Maëlys, Estelle, Marion, Jeanne-Marie, et toutes les autres petites victimes dont la vie a été volée beaucoup trop tôt.

Seigneur, accueille ces enfants innocents dans ton Royaume. Et donne la force à leurs parents, à leurs frères ou sœurs, de continuer à vivre malgré la peine incommensurable.

Seigneur, veille sur chaque enfant de France, et du Monde : qu’un avenir heureux soit possible pour chacun, grâce aux décisions politiques et économiques qui seront prises dans les années à venir par les différents pouvoirs.

Et en ce temps de l’Avent, protège, accompagne, et bénis, chaque collégien de notre établissement, ainsi que les enfants, petits ou grands, de tous les adultes qui travaillent à Saint-Joseph.

***

Notre Père, qui es aux Cieux, que ton nom soit sanctifié. Que ton règne vienne. Que ta volonté soit faite sur la Terre comme au Ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du mal. Amen.

 

Entrée dans la période de l’Avent

Résultat de recherche d'images pour "avent catholique"

Résultat de recherche d'images pour "avent catholique marie enceinte"Lorsque tombe l’hiver et que les jours se font courts, le temps de l’Avent (du mot « adventus »: avènement, venue, en latin) apporte cette sereine et discrète lumière qui déjà annonce la joie de Noël. La coutume de dresser une « couronne de l’Avent » – quatre cierges sur un cercle de rameaux verts – est une belle évocation de ce mystère de l’Avent.

(source: eglisecatholique.fr)

 

Prière du lundi matin

Bonjour,

Cette semaine je serai absente du collège: je ne pourrai donc pas vous recevoir pour la prière du lundi matin…

Si Monsieur de Fraguier est présent, peut-être pourrez-vous, les élèves, partager un Notre Père avec lui comme c’est déjà arrivé précédemment ?

Très heureuse semaine à tous, n’oubliez pas la Collecte alimentaire! (voir mot dans le carnet ou sur les Actualités de Scolinfo)

Merci ++

S.Héron

 

Prière du lundi matin

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,  entré dans le Temple, Jésus se mit à en expulser les vendeurs.
Il leur déclarait :
« Il est écrit : Ma maison sera une maison de prière.
Or vous, vous en avez fait une caverne de bandits. »
Et il était chaque jour dans le Temple pour enseigner. Les grands prêtres et les scribes, ainsi que les notables,
cherchaient à le faire mourir, mais ils ne trouvaient pas ce qu’ils pourraient faire ; en effet, le peuple tout entier,
suspendu à ses lèvres, l’écoutait.

enlevez-cela-d-ici-cl

.***

Seigneur en ce lundi matin, nous venons Te prier pour que nous tous, élèves et personnels de Saint-Joseph, soyons capables d’être animés de convictions fortes et cohérentes, que nous saurons défendre en toutes circonstances, en vue de faire progresser le bien commun, à commencer par le bien-être des plus fragiles d’entre nous.

La période des conseils de classe débute ce soir : que chacun, élève, parent, professeur, ait à cœur de remplir au mieux sa mission, sans se laisser envahir par la paresse intellectuelle, les émotions, ou la critique facile mais injustifiée. Soyons attentifs à la parole des uns et des autres, pour que cette merveille qu’est le dialogue permette à tous de s’élever en échangeant conseils, points de vue, et critiques constructives et bienveillantes.

Seigneur, nous te confions chacun de nos élèves : bénis-les, chacun, au long de leurs parcours dans notre établissement.

Et nous te demandons de nous assister, professeurs, délégués, parents délégués, au cours de ces conseils de classe, afin de les rendre constructifs et utiles aux élèves pour la suite de leur scolarité à Saint-Joseph, et au-delà. Amen.

Image associée

***

Notre Père, qui es au Cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour, pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés, et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal. Amen.

Prière du lundi matin

image plus petits freres

Evangile selon Saint Matthieu, chapitre 25 :

31 « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs : il placera les brebis à sa droite, et les boucs à gauche.

Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : “Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !”

Alors les justes lui répondront : “Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu… ? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ? tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?”

Et le Roi leur répondra : “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.”

***

Seigneur, alors que le premier trimestre touche à sa fin, et qu’élèves et enseignants nous laissons peut-être un peu déborder par le travail, les activités et les tâches du quotidien, nous prions pour que Tu nous aides à ne pas rester fermer aux soucis, aux inquiétudes, ou peut-être même au désespoir des personnes que Tu mets sur notre chemin, qu’il s’agisse de proches ou d’inconnus. N’oublions jamais ces paroles du Christ : « chaque fois que vous avez fait du bien à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous l’avez fait. »

Prenons la peine, et le temps qu’il faut, pour nous interroger sur ces plus petits, ces personnes fragilisées, dont Jésus nous parle. Qui sont-elles pour nous ? Peut-être est-ce un petit frère ou une petite sœur, peut-être est-ce un grand gaillard qui se pose des questions sur son avenir, peut-être encore est-ce une personne qui fait la manche dans le métro, ou même un parent qui a des inquiétudes profondes sur son travail ou sur sa vie. Soyons là pour les aider de notre mieux, que ce soit par nos paroles, nos attentions, notre regard, notre temps donné.

Et quand il nous arrivera un jour d’être nous aussi un des ces « plus petits », daigne mettre sur notre route, Seigneur, une personne qui saura nous apporter son aide pour nous aider à nous relever.

Amen.

 

Notre Père, qui es au Cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour, pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés, et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal. Amen.

Prière du lundi matin

Lundi matin, nous prierons à partir d’un psaume (psaume 26), qui existe en version raccourcie et chantée (ci-dessous lors d’une veillée de prière à Notre-Dame de Paris):

Le Seigneur est ma Lumière et mon Salut: de qui aurais-je crainte ?

Le Seigneur est le rempart de ma vie: devant qui tremblerais-je ?

J’ai demandé une chose au Seigneur, la seule que je cherche: habiter la maison du Seigneur, tous les jours de ma vie.

Le Seigneur est ma Lumière et mon Salut: de qui aurais-je crainte ?

Le Seigneur est le rempart d ma vie: devant qui tremblerais-je ?

Habiter ta Maison, Seigneur, pour t’admirer en ta beauté et m’attacher à ton Eglise, Seigneur. M’attacher à ton Eglise, Seigneur.

Le Seigneur est ma Lumière et mon Salut: de qui aurais-je crainte?

Le Seigneur est le repart de ma vie: devant qui tremblerais-je ?

J’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur, sur la terre des vivants. Espère, sois fort et prends courage. Espère, espère le Seigneur.

 

Voici ci-dessous une autre très belle version, a capella, à plusieurs voix:

 

 

Voici maintenant le psaume 26 dans son intégralité:

Psaume 26

01 Le Seigneur est ma lumière et mon salut ; de qui aurais-je crainte ? * Le Seigneur est le rempart de ma vie ; devant qui tremblerais-je ?

02 Si des méchants s’avancent contre moi pour me déchirer, + ce sont eux, mes ennemis, mes adversaires, * qui perdent pied et succombent.

03 Qu’une armée se déploie devant moi, mon coeur est sans crainte ; * que la bataille s’engage contre moi, je garde confiance.

04 J’ai demandé une chose au Seigneur, la seule que je cherche : + habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie, * pour admirer le Seigneur dans sa beauté et m’attacher à son temple.

05 Oui, il me réserve un lieu sûr au jour du malheur ; + il me cache au plus secret de sa tente, il m’élève sur le roc. *

06 Maintenant je relève la tête devant mes ennemis. J’irai célébrer dans sa tente le sacrifice d’ovation ; * je chanterai, je fêterai le Seigneur.

07 Écoute, Seigneur, je t’appelle ! * Pitié ! Réponds-moi !

08 Mon coeur m’a redit ta parole : « Cherchez ma face. » *

09 C’est ta face, Seigneur, que je cherche : ne me cache pas ta face. N’écarte pas ton serviteur avec colère : * tu restes mon secours. Ne me laisse pas, ne m’abandonne pas, Dieu, mon salut ! *

10 Mon père et ma mère m’abandonnent ; le Seigneur me reçoit.

11 Enseigne-moi ton chemin, Seigneur, * conduis-moi par des routes sûres, malgré ceux qui me guettent.

12 Ne me livre pas à la merci de l’adversaire : * contre moi se sont levés de faux témoins qui soufflent la violence.

13 Mais j’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur sur la terre des vivants. *

14 « Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ; espère le Seigneur. »

Résultat de recherche d'images pour "priere ardente genoux"